Les agents de contraste hyperpolarisés en IRM pourraient bientôt être accessibles à tous. Les chercheurs du Laboratoire des biomolécules (CNRS/Sorbonne universités/ENS), de l’École polytechnique fédérale de Lausanne et l’Institut des sciences analytiques (CNRS/Université de Lyon 1/ENS de Lyon) ont en effet développé une technique qui permet d’étendre leur durée de vie à plusieurs heures. D’ordinaire, elle ne dépasse pas la minute, ce qui empêche leur utilisation en dehors de la quinzaine de...