Nous avons déjà vu que le « match » qui oppose l’intelligence artificielle (IA) et le couple œil – cerveau humain est inégal. La performance intrinsèque de l’IA sera rapidement supérieure à celle de l’homme et la partie est perdue d’avance pour ce dernier. Dans le futur, de nombreuses activités médicales seront confiées à des algorithmes. L’IA palliera les limites du médecin radiologue et proposera des diagnostics plus rapides et plus fiables. Elle fournira davantage d’informations...