La nuit du 13 novembre 2015, les professionnels des hôpitaux parisiens ont dû faire face à un afflux massif de blessés. Pour coordonner les services de secours et de soins, l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) a activé le plan blanc, une liste définie à l’avance de procédures à appliquer dans de telles situations. À l’hôpital Saint-Antoine, l’unité d’imagerie médicale a accueilli des dizaines de patients pendant la nuit. La prise en charge s’est, dans l’ensemble, bien déroulée...