La radiologie interventionnelle porte un paradoxe : son vaste champ d’applications favorise la coopération entre professionnels de santé mais peut aussi générer des conflits quand les différentes spécialités se disputent sa pratique. Cette problématique a fait l’objet d’une conférence lors des Journées francophones d’imagerie cardiovasculaire, en juin dernier 1.

« On ne va pas continuer à développer des choses pour les autres ! »

D’entrée, Hicham Kobeiter, radiologue vasculaire à l’hôpital...