« Au scanner spectral, l’aspect du parenchyme pulmonaire varie selon le niveau d'énergie monochromatique. L’image optimale pour un diagnostic de qualité est obtenue à 50 et 55 keV et le médiastin et le parenchyme peuvent être lus sur le même niveau d'énergie monochromatique », conclut une étude [1] strasbourgeoise publiée dans European Journal of Radiology.

Des images reconstruites tous les 5 keV

Cinquante examens provenant d'une étude prospective ont permis d’analyser les images...