Quand les meilleurs cliniciens et chercheurs travaillent ensemble avec le même équipement prestigieux, de grandes réussites peuvent se produire. Le GIE R2 Gironde, une association experte de plus de 180 radiologues, et IBIO, le prestigieux institut de recherche de bio-imagerie de l’université de Bordeaux, se connaissent depuis longtemps. Ils ont tous deux récemment installé un IRM 3 T Canon. Fin 2020, ces deux organisations ont décidé d’unir leurs forces pour appliquer les séquences développées par l’IBIO dans la pratique clinique et ainsi accélérer le diagnostic des patients en IRM.

Une coopération pionnière en France

« Dans la routine clinique quotidienne, nous avons besoin de séquences rapides qui utilisent l’intelligence artificielle (IA) pour améliorer la qualité image. Nous étions très intéressés par les séquences proposées et travaillées par IBIO », a déclaré le Dr Jean-Christophe Sananes, Président du GIE R2 Gironde. « Nous avons choisi de collaborer avec le GIE R2 Gironde, que nous connaissons depuis longtemps et en qui nous avons une totale confiance, pour tester les séquences », a affirmé le Pr Vincent Doucet, Directeur de l’IBIO.

L’IRM Canon Vantage Galan 3 T combine les gradients les plus puissants du marché ainsi qu’une technique de reconstruction unique par Deep Learning (DLR) Advanced intelligent Clear-IQ Engine (AiCE), une solution basée sur l’IA qui identifie et supprime le bruit des images. « Avec cet équipement de pointe, IBIO a réussi à créer des séquences incroyablement rapides pour dynamiser l’IRM et son utilisation dans la pratique clinique », a expliqué le Pr Dousset.

Le Welcome Pack, un nouvel outil pour aider les radiologues à utiliser l’IRM

Travailler rapidement et efficacement est l’objectif du radiologue. « Nous devons standardiser les examens d’IRM et les réaliser rapidement, comme nous le faisons avec le scanner. Avec l’aide de Canon, nous avons proposé et combiné six séquences de base – T1, T2, FLAIR, TOF, T2* et Diffusion – en un seul et même protocole rapide pour examiner toutes les pathologies cérébrales. Le résultat est un gain de temps significatif, offrant la possibilité d’explorer les patients en seulement cinq minutes en 2D et six minutes en 3D », a expliqué le Pr Dousset.

© Nathanaël Djimbilth Aeterno Praesenti Photography
De gauche à droite : Bruno Triaire, Directeur des partenariats et développements IRM, Canon Medical Corporation ; Dr Jean-Christophe Sananes, Président du GIE R2Gironde ; Pr Vincent Dousset, Directeur de l’IBIO ; Patrice Coudray, Directeur des marchés, Canon Medical France. © Nathanaël Djimbilth Aeterno Praesenti Photography

L’utilisation dans la pratique quotidienne a impressionné le Dr Sananes. « Nous utilisons le Welcome Pack sur notre Vantage Galan 3 T depuis trois mois. Nous sommes extrêmement surpris et heureux d’obtenir toutes les informations sur le cerveau en seulement six minutes. Le Welcome Pack nous apporte une rapidité très intéressante sans dégrader la qualité d’image. Ces séquences rapides pourraient permettre de concevoir et de mettre en œuvre de nouveaux flux de travail qui réduisent les temps d’attente en IRM et d’améliorer l’accès à l’IRM pour les cliniciens et les patients », a identifié le Dr Sananes.

Des applications potentielles futures

Outre l’imagerie cérébrale, un certain nombre d’autres applications cliniques pourraient bénéficier des séquences rapides de l’IBIO. Le Dr Sananes aimerait également appliquer le Welcome Pack au bassin et à l’abdomen. « Ces régions sont difficiles à imager avec l’IRM 3 T à cause des artefacts qui sont engendrés par le mouvement. L’IRM de la prostate est prête à décoller grâce à l’IRM boostée par l’IA », a‑t-il déclaré. « Il y a également beaucoup de travail à entreprendre pour l’imagerie de l’hypophyse et les pathologies de la paroi des vaisseaux, qui sont assez fréquentes et difficiles à explorer », a déclaré le Pr Dousset.

Grâce au soutien inégalé de Canon Medical Systems, les radiologues disposent d’un partenaire solide pour accompagner leurs développements. « Notre coopération avec les scientifiques de Canon Medical Systems a été extrêmement positive dans notre collaboration avec l’IBIO ; c’est rare et cela apporte de réelles avancées », a déclaré le Dr Sananes. « Nous avons reçu un excellent soutien technique et scientifique de Canon. Nous avons une vision commune de la recherche qui nous permet d’aller plus loin et dépasser cette idée de l’habituel schéma français public-privé, pour développer des techniques innovantes qui améliorent la prise en charge des patients », a conclu le Pr Dousset.

Pour en savoir plus et découvrir l’intégralité de cet entretien, commandez notre revue spécialisée VISION, Édition spéciale IRM « Intelligent MRI in the AI era »

https://global.medical.canon/products/magnetic-resonance/mri-visions-special-2021-form.html