L’une des sessions du Congrès suisse de radiologie, qui s’est tenu du 10 au 12 mai à Lausanne, s’est proposé d’aider les radiologues débutants à « survivre aux gardes de nuit ». Vaste programme, auquel se sont attelés plusieurs intervenants, cas pratiques à l’appui. La première d’entre eux, Johanna Ospel, radiologue à l’hôpital universitaire de Bâle, a livré ses conseils pour la prise en charge de l’hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA).

Angioscanner si non traumatique

En cas de doute sur une...