La prise en charge et le suivi des patients Covid présentant des formes longues de la maladie est désormais une préoccupation de santé publique et un facteur déterminant de la gestion de l’épidémie. Dans ce contexte, la médecine nucléaire, et notamment la tomographie par émission de positons, pourrait avoir un rôle à jouer, si l’on en croit les résultats d’une étude présentée dans European Journal of Nuclear Medicine and Molecular Imaging [1]. Ces travaux, menés par Éric Guedj, professeur et...

Carla FERRAND
Bibliographie
  1. Guedj E., Campion J. Y., Dudouet P. et coll., « 18F-FDG brain PET hypometabolism in patients with long COVID », European Journal of Nuclear Medicine and Molecular Imaging, 2021. Publication en ligne. DOI : 10.1007/s00259-021-05215-4.