Des médecins de l’Institut Bergonié à Bordeaux ont récemment démontré le potentiel de l’IRM pour prédire la réponse à la chimiothérapie néoadjuvante pour le traitement des sarcomes des tissus mous. Les résultats de leurs travaux ont été publiés dans la revue European Journal of Radiology. L’équipe, menée la radiologue Amadine Crombé, s’est penchée sur l’évaluation IRM des tissus environnants les sarcomes avant, pendant et après une chimiothérapie néoadjuvante.

Sarcomes des tissus mous de...