Faut-il oublier le CAD-RADS ? Un article paru dans Radiology [1] en juin 2019 suggère en tout cas qu’un système d’apprentissage machine pourrait être plus performant que des systèmes de classification « classiques » pour distinguer, parmi les patients qui passent un coroscanner, ceux qui risquent de mourir ou d’être victimes d’événements cardiovasculaires indésirables.

6 892 patients avec 16 segments coronariens étudiés

L’étude rétrospective a porté sur des examens réalisés entre...