Le 4 septembre, une session des Journées francophones de médecine nucléaire (JFMN) s’est intéressée aux applications de l’intelligence artificielle dans cette spécialité. Pierre Decazes, médecin nucléaire au centre Henri-Becquerel, à Rouen (76), a constaté une explosion depuis 2017 du nombre de publications sur ce sujet. Les bénéfices potentiels de l’IA en médecine nucléaire ciblent plusieurs étapes des examens, énumère-t-il : la planification, l’acquisition, l’interprétation et le compte...

Carla FERRAND