Des chercheurs américains ont réalisé une étude pour démontrer l'association entre l'épaisseur de la paroi coronarienne mesurée à l'IRM et le risque de coronaropathie dans les groupes asymptomatiques à risque faible et intermédiaire, sur la base du score de Framingham.

Un coroscanner et une IRM

L’inconvénient du score de Framingham, qui fournit des estimations du risque d’événement cardiovasculaire à 10 ans, est qu’il a tendance à sous-estimer les risques chez les femmes asymptomatiques...