Smartphone, ordinateur portable ou station de travail, peu importe l’écran quand on cherche un AVC. Selon une étude pilote décrite dans le Journal of the American College of Radiology [1] en mai 2019, le terminal de lecture ne change presque rien à la performance d’interprétation d’un scanner cérébral dans le cadre d’une suspicion d’accident vasculaire cérébral aigu.

188 patients et 4 neuroradiologues

Menée aux États-Unis, l’étude a inclus 188 patients entre 2013 et 2018. Chacun a passé un...