Des chercheurs de l’INSERM associés à une équipe du CEA-Neurospin ont publié une étude dans la revue Journal of Neuroscience, dans laquelle ils démontrent l’existence d’un mécanisme moléculaire commun à la schizophrénie et aux troubles bipolaires. Pour leurs travaux, ils ont utilisé l’IRM, une modalité de premier plan pour la recherche en psychiatrie. Grâce à elle, les chercheurs espèrent pouvoir identifier des marqueurs biologiques : « L’un des grands problèmes que l’on a avec les troubles...

Carla FERRAND