Une méta-analyse s’est intéressée à la performance diagnostique de l’IRM de diffusion pour caractériser les lésions pulmonaires. Prépubliée en ligne sur le site de l’American Journal of Roentgenology [1], elle conclut que trois paramètres peuvent aider à distinguer les lésions pulmonaires bénignes et malignes : un paramètre visuel sur une échelle à cinq points, le coefficient de diffusion apparent (CDA) et le rapport du signal entre la lésion et la moelle épinière.

31 articles portant sur...