L’IRM apporte encore ses lumières. Cette fois, elle éclaire le rôle du lithium dans le cerveau sur le traitement des troubles bipolaires. Une étude conduite par le CEA, l’Inserm, l’Institut Pasteur, la Fondation FondaMental, le CHU Henri-Mondor AP-HP et le CHU de Grenoble suggère que cette substance améliorerait la plasticité du cerveau et la communication entre les neurones dans le cortex frontal des patients. Les résultats ont été publiés dans Psychotherapy and Psychosomatics [1].

Un...