Grâce à l’IRM, la biopsie pourrait ne plus être une fatalité pour les hommes potentiellement atteints d’un cancer de la prostate. « L’IRM multiparamétrique pourrait permettre à 27 % de patients dont le taux de Prostate Specific Antigen (PSA) est élevé d’éviter une biopsie de la prostate et de réduire le nombre de surdiagnostic de 5 % », annoncent en effet les auteurs d’une étude britannique, publiée dans The Lancet en janvier 2017 [1]. Cette étude multicentrique de cohortes appariées a...