La sclérose en plaques (SEP) touche environ 2 millions de personnes dans le monde selon la ligue française contre cette pathologie (LFSEP). L’IRM est la modalité la plus utilisée pour poser le diagnostic. « Les images d’IRM offrent un contraste élevé entre les principaux types de tissu cérébral, à savoir les substances grise et blanche et le liquide céphalorachidien », indiquent les ingénieurs du Holon Institute of Technology (HIT) et de l’université Bar-Ilan (Israël).

Entre 500 et 700...

Carla FERRAND
Bibliographie
  1. Malka Dror, Vegerhof Adi et coll., « Improved Diagnostic Process of Multiple Sclerosis Using Automated Detection and Selection Process in Magnetic Resonance Imaging », Applied Sciences, août 2017, vol. 7, n° 8, DOI : 10.3390/app7080831.