Au sein de la faculté de médecine de l’université de Sherbrooke (Canada), des chercheurs ont utilisé l’imagerie de susceptibilité magnétique (SWI) pour visualiser la structure et le fonctionnement du cerveau humain. Ils se sont plus particulièrement concentrés sur les altérations du système vasculaire cérébral qui peuvent survenir dans les cas de maladie d’Alzheimer, de sclérose en plaques et d’AVC. « Avec la résolution de l’IRM, on peut cibler les petits vaisseaux sanguins dans plusieurs...