Le « buzz » autour du gadolinium semble s’estomper mais les scientifiques continuent le travail. En février 2018, l’Institut américain d’imagerie biomédicale et de bio-ingénierie, la Société nord-américaine de radiologie (RSNA) et le Collège américain de radiologie (ACR), ont réuni des spécialistes internationaux du sujet, à Bethesda, dans le Maryland. Leur mission : faire le point sur les connaissances et leurs lacunes concernant les mécanismes, l’importance biologique et les implications...