Pour évaluer les effets du dépistage organisé sur la mortalité par cancer du sein, une équipe de recherche menée par Henrik Støvring, professeur du département de santé publique de l’Université d’Aarhus (Danemark) a réalisé une étude de cohorte basée sur la population en Norvège. Leurs travaux ont été publié dans la revue International journal of cancer. 

Trois groupes de femmes de 30 à 89 ans

Les chercheurs ont comparé les variations de la mortalité chez les femmes admissibles au dépistage...