Erratum : le publirédactionnel paru le 11 mai 2020 comportait une erreur. À la demande de Bracco, nous republions aujourd’hui l’article corrigé.

Docteur Imago / Vous avez mené une comparaison médicoéconomique entre un injecteur à seringue et l’injecteur sans seringue CT EXPRÈS 3D® de Bracco. Pourquoi cette étude ?

Philippe Dehez / Nous avons lancé cette démarche lors d’un renouvellement d’un scanner, en élargissant nos réflexions médicoéconomiques à la gestion des injections.

D. I. / Comment avez-vous procédé ?

P. D. / En nous basant sur les données de nos patients hospitalisés, nous avons pu extrapoler et comparer le coût d’une injection pratiquée avec l’injecteur CT EXPRÈS 3D® avec celui d’une injection réalisée à l’aide d’un appareil à double seringue. Nous avons fait le choix, de regarder le coût de maintenance et de consommable, le tout ramené au nombre d’injections et pour une cohorte exclusivement de patients hospitalisés. Dans un souci de qualité, nous avons retenu le principe de la double injection pour tous les patients.

D. I. / Quels sont les résultats ?

P. D. / Nous avions estimé à 17,8 % le gain financier apporté par l’utilisation du CT EXPRÈS 3D®. Ce chiffre a, depuis lors, été validé par la pratique. Un autre impact financier, que nous avions évalué à la marge au départ mais qui est finalement crucial, est la baisse du volume de déchets produits et donc de leur coût de traitement, puisque nous n’avons plus à jeter de seringue. Il y a un écart conséquent d’un facteur 6 en termes de volume total pour une double injection ; cet écart est également valable pour le poids, ce qui représente en moyenne par scanner 5 kg pour un jour d’activité, soit 1 tonne par an par scanner. De plus, Bracco nous ayant fourni des Ecobox, le tri des déchets et surtout celui du verre et du carton a été plus aisé, donc plus rigoureux.

D. I. / Sur l’aspect qualitatif, votre étude conclut aussi à la supériorité de cet appareil. Quels sont ses avantages au niveau médical ?

P. D. / Un apport majeur est l’avancée significative apportée par le concept 3 voies sans seringues et l’utilisation du NaCl. La présence du NaCl permet, en toute sécurité grâce aux dispositifs intégrés de l’injecteur, plusieurs optimisations qui sont maintenant des recommandations de la part des instances SFR, FNMR :

  • rinçage systématique de la veine du patient à chaque injection en automatique sans perte de temps, en parfaite asepsie, et sans petit matériel additionnel que nous devions utiliser dans nos pratiques précédentes ;
  • bolus pulsé systématique : pour chaque injection, le volume de contraste est optimisé pour une dose injectée au patient réduite tout en gardant la qualité d’image ;
  • test de veine : autre élément de sécurité non négligeable. La possibilité de faire des tests de veine systématiques (recommandations ESUR), consiste à envoyer un bolus de sérum physiologique pour tester la veine du patient. L’avantage de pouvoir réaliser ce test juste avant l’injection, dans les conditions de l’examen (patient sur la table du scanner, bras en position), est important, en anticipant les éventuelles surpressions lors de l’injection du produit de contraste. Ces dernières pouvant perturber l’examen et surtout endommager le capital veineux de nos patients.

Cette fonction « test de veine » nous a permis de diminuer les extravasations et toutes leurs conséquences négatives pour les patients et les manipulateurs. Tout ceci, sans perte de temps de manipulation, ni coût de consommable supplémentaire.

D. I. / L’absence de seringue a‑t-elle des effets positifs sur le travail des manipulateurs ?

P. D. / L’absence de seringue améliore l’ergonomie de travail et optimise le temps de préparation. L’utilisation directe des flacons de produit de contraste (verre, plastique) a de multiples avantages : finis le remplissage manuel, la perte de temps associée, les risques de contamination manuportée et de coulures de produit à chaque injection. Les employés assurant l’entretien (ASH) ont directement bénéficié de cet avantage. Les manipulateurs préparent désormais l’injecteur pour la journée, par installation de set journalier puis utilisent pour chaque patient un set patient.
Un autre point significatif est le principe d’une cassette patient auto-occlusive – set patient – qui se percute simplement et rapidement dans l’injecteur, amenant une manipulation propre, sécurisée (réutilisation impossible) et très rapide pour les manipulateurs. De fait, l’impact organisationnel est non négligeable lors de nos vacations, qui connaissent une activité croissante (35 injections en moyenne par jour).

D. I. / L’étude évoque aussi des avantages au niveau de l’hygiène.

P. D. / Les résultats sont très intéressants sur ce plan. Comme précédemment évoqué, la possibilité de clipser directement les bouteilles de produit de contraste de manière rapide, propre et stérile (grâce à l’adaptateur bouteille qui garantit la stérilité de la connexion) change l’approche dans la manipulation du produit de contraste : plus de fuites sur le sol (nettoyage associé) ou dans l’injecteur (blocages potentiels). Facteurs non négligeables dans le gain de temps d’une journée de travail au scanner. En résumé, nous avons gagné en ergonomie, en sécurité en rapidité et en propreté.

D. I. / Quels autres points vous semblent importants à signaler dans le cadre de cette étude ?

P. D. / Plusieurs spécificités techniques de l’injecteur CT EXPRÈS 3D® sont des facteurs importants d’optimisation :

  • la double interface identique des deux consoles, l’une sur l’injecteur à proximité du patient, l’autre au niveau du pupitre de commande, permet de régler, modifier et contrôler les paramètres d’injection en temps réel et de manière optimale. Outre la sécurité (courbe de pression sur les deux consoles en cours d’injection par exemple), l’ergonomie est un point fort, permettant à un manipulateur de s’éviter des allers-retours inutiles si un paramètre doit être modifié au dernier moment quand, par sécurité, il souhaite lancer l’injection auprès du patient ;
  • les sécurités embarquées sur l’injecteur n’imposent pas aux manipulateurs de pertes de temps de positionnement particuliers des consommables. Outre l’aspect critique de ces sécurités (pression, air), il est important de ne pas perdre de temps pour en bénéficier ;
  • le principe du détecteur automatique d’occlusion est aussi un élément qui a une vocation de sécurité (évite l’éclatement d’un raccord patient si oubli d’ouverture de la ligne en situation de stress) mais également d’optimisation. En effet, la perte de temps liée au changement du raccord, au nettoyage du produit dispersé, au repositionnement du patient, est évitée.

En conclusion : les nombreuses avancées techniques, la sécurité, la simplicité d’utilisation de l’injecteur CT EXPRÈS 3D®, ont un impact dans l’approche économique et organisationnelle du service avec une réelle optimisation du flux patient.