Caté­gorie A ou pas ? Depuis le 1er sep­tem­bre, la ques­tion doit trot­ter dans la tête de nom­breux manips du secteur pub­lic. À compter de cette date, ils ont en effet six mois pour décider s’ils inté­greront le nou­veau corps des manip­u­la­teurs de la Fonc­tion publique hos­pi­tal­ière, classé en caté­gorie A, ou s’ils res­teront dans l’ancien, en caté­gorie B. Ce « droit d’option » est prévu par le décret de créa­tion du nou­veau corps, pub­lié le 11 août au Jour­nal offi­ciel.

Droit...