Le dépistage organisé du cancer du sien peut sauver des vies, mais les doses reçues par les participantes tout au long de leur vie pourraient aussi provoquer des cancers. Une étude présentée dans la revue Radiography [1] a produit une estimation de ce « risque effectif » pour 48 pays.

Des mesures sur 16 appareils de 4 marques

L’équipe dirigée par Raed M. Ali, chercheur en physique médicale à l’université de Koufa (Irak) et à l’université de Salford (Royaume-Uni), a commencé par mesurer les...