Les manips en radio­thérapie savent désor­mais à par­tir de quelle dose de frac­tion ils devront tra­vailler sous la sur­veil­lance d’un médecin : 8 grays. Le min­istère des Affaires sociales et de la san­té a fixé cette lim­ite dans un arrêté signé le 12 jan­vi­er 2017 et pub­lié au Jour­nal offi­ciel du 31 jan­vi­er. « Lors de la mise en œuvre d’une radio­thérapie hypofrac­tion­née, le seuil par frac­tion au-delà duquel la présence du médecin men­tion­né à l’arti­cle R. 4351–1 du code de...