Ils le présentent comme « la prochaine grande innovation en imagerie médicale ». Une équipe néo-zélandaise développe un scanner moléculaire spectral capable de fournir des images 3D en couleur. L’intérêt ? Visualiser avec précision les os et les tissus mous, et mesurer la concentration en lipides, eau, calcium, iode, gadolinium en mg/ml.

Améliorer la prise en charge du cancer

« Ces images 3D fourniront aux cliniciens des informations impossibles à obtenir avec le scanner, l’IRM ou la TEP »,