D’après le développeur d’antivirus Symantec, un groupe de pirates informatiques connu sous le nom d’« Orangeworm » aurait lancé une attaque de grande ampleur contre le secteur de la santé. Il serait parvenu à installer un logiciel malveillant de type « porte dérobée » dans les systèmes informatiques de plusieurs établissements hospitaliers et entreprises en Europe, aux États-Unis et en Asie. Ce « malware », nommé Trojan.Kwampirs, permet d’accéder à distance aux machines infectées. Une fois...