Elle sera beaucoup plus compacte et moins chère, promettent-ils. En Suisse, deux chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) développent une machine de tomographie par émission de positons (TEP) cérébrale d’un nouveau genre.

Pour les maladies neurodégénératives

Avec cet appareil, pour l’instant baptisé BPET (Brain PET), Jannis Fischer et Max Ahnen espèrent améliorer la prise en charge des maladies neurodégénératives, en offrant un diagnostic plus précoce. « Le dispositif...