Pourquoi pas le scanner pour le dépistage du cancer du sein ? Une équipe de l’Institut de radiologie diagnostique et interventionnelle de l’hôpital universitaire de Zurich (Suisse) émet cette hypothèse et conclut à sa faisabilité dans un article de la revue Investigative Radiology [1].

Examen bilatéral en position couchée

Les chercheurs ont réuni un groupe de douze femmes orientées vers un examen de dépistage du cancer du sein. Chacune a passé un examen bilatéral de tomodensitométrie en...