L’enquête réalisée par quatre syndicats d’étudiants, d’internes et de médecins (Anemf, Isnar-IMG, ISNCCA, ISNI) et dont les  chiffres ont été dévoilés le 13 juin 2017, révèle que sur les 22.000 réponses au questionnaire mis en ligne, 66,2% des déclarants présentaient des signes d’anxiété, 27,7% des signes de dépression, et 23,7% ont eu des idées suicidaires dont 5,8% dans le mois précédant l’enquête.

Un constat accablant

Avant de lancer cette enquête nationale en début d’année...

Carla FERRAND