Docteur Imago / Comment décririez-vous la relation entre les familles et les radiologues ?

Marie-Christine Cazals / Dans un premier temps, les patients traumatisés crâniens et cérébrolésés ont plutôt accès au radiologue hospitalier, et encore. L’information de l’imagerie parvient aux familles par le médecin qui prend en charge le patient, soit en réanimation, soit en neurochirurgie. Les contacts avec les neuroradiologues ne sont pas directs lors de la phase aiguë de prise en charge...

Carla FERRAND