Docteur Imago / Cet accord met fin à plusieurs années de relations tendues entre la FNMR et la CNAM. Comment expliquez-vous ce retournement de situation ?

Jean-Philippe Masson / Nous demandions depuis plusieurs années la prise en compte de la pertinence des demandes d’examens. Manifestement, la CNAM a fini par accepter de rentrer dans le jeu. Je ne sais si c’est parce que le gouvernement a changé. Peut-être qu’Agnès Buzyn lui a un peu forcé la main…

D. I. / L’objectif est donc de mettre...