Une bonne relation avec les patients est essentielle. C’est ce que pensent 89 % des participants à une étude parue en novembre 2017 dans Radiology [1]. Pourtant, seuls 31 % d’entre eux déclarent promouvoir de façon régulière ce genre de comportement dans la prise en charge des patients. C’est qu’il existe des freins et des obstacles à cette pratique.

La charge de travail

73 % des participants à cette étude, conduite au sein de la Société nord-américaine de radiologie, placent le temps et la...

Benjamin BASSEREAU
Bibliographie
  1. Kemp J. L. et coll., « Patient-centered Radiology: Where Are We, Where Do We Want to Be, and How Do We Get There ? », Radiology, novembre 2017, volume 285, n° 2, doi : https://doi.org/10.1148/radiol.2017162056
  2. Ollivier L., « Les attentes et les préférences des patients : enquête de l’institut Curie », Journal de radiologie, Volume 89, n° 10, octobre 2008, Page 1518, doi : https://doi.org/10.1016/S0221-0363(08)76669-1
  3. Berlin L.,  « The radiologist : doctor’s doctor or patient’s doctor », American Journal of Roentgenology, avril 1977, vol. 128, n° 4, p. 702. Doi : 10.2214/ajr.128.4.702.
  4. Berlin L., « Communicating Results of All Radiologic Examinations Directly to Patients: Has the Time Come ? », American Journal of Roentgenology, décembre 2007, 189(6), p. 1275-1282. Doi : 10.2214/AJR.07.2740.
  5. Faye N et Thim Rochaya, « Améliorer l’enseignement de la relation médecin-patient aux internes en imagerie médicale : étude nationale », publiée sur le site de la Société française de radiologie, http://www.sfrnet.org/sfr/societe/5-groupes-de-travail/qualite-securite-gestion-des-risques/information-au-patient/index.phtml, site consulté le 25 janvier 2018.