Depuis le mois de mars, les centres régionaux de coordination des dépistages des cancers (CRCDR) et l’Institut national du Cancer (INCa) n’envoient plus d’invitation au dépistage du cancer du sein. En vertu de l’article 3 du décret du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID-19, seules les « consultations et soins ne pouvant être différés et les consultations et soins de patients atteints d’une affection de longue durée » sont en effet...

Carla FERRAND