Le taux de dépistages dits « positifs » dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein a diminué entre 2004 et 2014, selon un rapport de l’agence Santé publique France. Leur taux est passé de 13,5 % à 8,7 % en dix ans, soit une chute de près de 5 points. Cette baisse concerne chacun des modes de détection, à savoir la première lecture, l’examen clinique des seins et la deuxième lecture.

Une VPP de 8,5 %

Dans le même temps, le taux de cancers détectés à l’issue de la procédure de...