À 15 kilomètres à l’est de Damas, en Syrie, la région de la Ghouta a payé un lourd tribut humain à la guerre civile. Au congrès de la Société nord-américaine de radiologie (RSNA), Albdulrahman Masrani, radiologue à Saint-Louis (Missouri), a présenté le dispositif qui a permis de maintenir une activité d’imagerie malgré les blocus et les destructions des combats.

La radiologie sous les bombes

Teleradiology Relief Group, c’est le nom cette plateforme de téléradiologie humanitaire mise en place...