À Agen, le cabinet de radiologie Carco, situé en plein centre-ville, est contraint de fermer définitivement ses portes ce 31 décembre faute de manipulateurs radio en nombre suffisant. Cette fin d’activité met la ville en émoi : « Les gens sont très inquiets, ils sont un peu perdus, témoigne Florence Châ-Banus, l’une des quatre radiologues du cabinet. Nous avons eu des témoignages de sympathie impressionnants. On était vraiment le cabinet du centre-ville. C’était très familial. On connaissait...

Carla FERRAND