L’utilisation d’un scanner obsolète et non adapté serait responsable de la surexposition d’une patiente à l’hôpital des enfants de Toulouse, d’après l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). L’incident s’est produit le 18 avril, lors d’une biopsie lombaire complexe guidée sous scanner. L’intervention devait avoir lieu le 20 avril mais a été avancée, « au regard de l’urgence thérapeutique », note l’ASN dans son rapport d’inspection.

Un scanner peu adapté à l’interventionnel…

L’autorité rapporte...