Docteur Imago / Sur quoi travaillez-vous à l’unité « Imagerie et Cerveau » de Tours ?

Denis Guilloteau / Nous sommes très orientés vers les traceurs pour l’exploration cérébrale, essentiellement pour les maladies neurodégénératives. Pour la maladie de Parkinson, nous ciblons le transporteur de la dopamine. Il y a déjà des molécules sur le marché, comme le Ioflupane (DaTSCAN®), qui permet de visualiser le recaptage de la dopamine avec la tomoscintigraphie par émission monophotonique (TEMP)...