Le comté vous écœure ? Le brie vous donne la nausée ? Vous faites d’horribles grimaces quand le roquefort arrive sur la table ? Les amateurs vous le diront : « Vous ne savez pas ce qui est bon ». Une équipe française – fallait-il le préciser – emmenée par Jean-Pierre Royet du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CNRS/Inserm/Université Claude Bernard Lyon 1/Université Jean Monnet), associée à celle du laboratoire Neuroscience Paris Seine (CNRS/Inserm/UPMC), a voulu aller plus loin et...