L’Institut national du cancer (INCa) a publié au mois d'avril de nouvelles recommandations pour le dépistage et les traitements de réduction du risque du cancer du sein pour les femmes porteuses d’une mutation des gènes BRCA1 et BRCA2. Selon l’organisme, cette particularité concernerait environ 2 femmes sur 1 000. Entre 2003 et 2015, le dispositif national d’oncogénétique a ainsi permis d'identifier « près de 25 000 personnes porteuses de cette mutation ». L'INCa rappelle par ailleurs que le...