Bavard, anxieux, contradicteur, pénible, encombrant, parfois violent, insupportable… le patient est parfois perçu par les professionnels de santé comme une « entité » qui n’est pas la partie la plus excitante du métier. Il est pourtant la raison d’être de la médecine et, bien sûr, de la radiologie. Le médecin est « au service de l’individu [et de la santé publique] », indique le code de déontologie dans son deuxième article.

Dans le sixième numéro de Docteur Imago, nous nous intéressons...