Certes, les modes et les montants des rémunérations sont différents. Certes, certains doivent assurer la permanence des soins et pas d’autres. Certes, les uns ont la nécessité de créer leur propre cadre d’exercice, quand d’autres peuvent s’appuyer sur un statut « tout fait ». Il n’est pas rare qu’on différencie – voire qu’on oppose – les radiologues d’exercice libéral aux radiologues d’exercice hospitalier.

La coopération entre radiologues aux modes d'exercices différents n'est pas une...