Riyad Hanafi

D. R.

« La majorité des internes voient l’imagerie libérale comme assez attrac­tive. Ce sont surtout les con­di­tions de tra­vail et les rémunéra­tions qui sont dif­férentes par rap­port au pub­lic. La plu­part des futurs radi­o­logues aux­quels nous par­lons se voient exercer dans le secteur privé.
Je pense que le poids de l’administratif est par­fois pire pour les libéraux que dans le secteur pub­lic. Créer une activ­ité indépen­dante demande beau­coup de tra­vail admin­is­tratif dont on...