« Dans le cadre de mon travail en IRM, un document sur la magnétovigilance doit-il être rédigé ? Y a‑t-il des obligations particulières à mettre en œuvre ? Qui doit fournir les niveaux de champ dans le service ? est-ce bien le constructeur ? Comment doit-on mettre ces éléments à disposition ? et pour qui ? », questionne Ludovic Bordas.

La réponse de la rédaction

L’évaluation des risques dus aux champs électromagnétiques fait l’objet d’une section dans le décret n° 2016–1074 du 3 août 2016

Benjamin BASSEREAU