L’injection de produits de contraste en imagerie peut provoquer une altération de la fonction rénale. Cette dernière peut survenir dans les 48 à 72 heures après l’injection. Elle se manifeste par une élévation de la créatininémie à plus de 42 µmol par litre. L’hydratation est la principale manière de minimiser les risques de néphropathie. Il faut donc mettre au point des processus en ce sens. « Les recommandations ont changé ces dernières années, avec une augmentation de la tolérance et une...