Les algies pelvipérinéales sont des douleurs caractérisées par leur chronicité, l’absence de pathologie maligne et leur topographie : le pelvis d’une part, le périnée d’autre part [1]. Lors du congrès de la Société d’imagerie de la femme, du 7 au 9 juin à Lyon, Stéphane Ploteau, gynécologue obstétricien au CHU de Nantes, s’est penché sur les orientations diagnostiques et la prise en charge de ces douleurs.

Des signes « déroutants »

En amorce de sa présentation, l’intervenant insiste sur...

Carla FERRAND
Bibliographie
  1. Les douleurs pelvi-périnéales chroniques, entretien avec le Jérôme Rigaud et Jean-Jacques Labat, Centre fédératif de pelvi-périnéologie et Clinique Urologique, CHU de Nantes et d’après Rigaud J., Delavierre D., Sibert L., Labat J. J., « Douleurs pelvipérinéales chroniques en urologie : mieux comprendre pour mieux traiter. Rapport du congrès de l'AFU 2010, Prog Urol, 2010, vol. 20, no 12, p. 833-1174. http://www.urofrance.org/fileadmin/medias/congres-francais-urologie/2010/dossier-presse-douleurs-pelviennes.pdf. SIte consulté le 11 juin 2018.