L’IRM du pelvis féminin est principalement utilisée pour le bilan d'extension local du cancer du col et du corps de l'utérus, la polyfibromatose utérine avant et après embolisation et les malformations gynécologiques complexes en complément de l'échographie. Elle est aussi indiquée pour la caractérisation de masses indéterminées aux ovaires et les douleurs pelviennes chroniques, notamment les bilans d'endométriose profonde avant chirurgie, ainsi que pour le bilan de statique pelvienne. Lors...