Lors des dernières Journées francophones de radiologie, une session internationale de la Société française d’imagerie de la femme (SIFEM) a été organisée sur le thème de l’imagerie gynécologique oncologique. La présentation du Dr Nougaret de Montpellier a identifié les outils d’imagerie IRM permettant de mieux s’en sortir en cas de suspicion de léiomyosarcome utérin.
Tout radiologue connaît ce sentiment d’insécurité lors de l’interprétation d’une IRM pelvienne pour masse utérine myométriale...

Édith KERMARREC

Radiologue

Hôpital Tenon (AP-HP)

Paris

Bibliographie
  1. Thomassin-Naggara Isabelle et coll. « How to Differentiate Benign from Malignant Myometrial Tumours Using MR Imaging ». European Radiology, vol. 23, no 8, août 2013, p. 2306‑14. DOI.org (Crossref), doi:10.1007/s00330-013-2819-9.
  2. Lakhman Yulia et coll. « Differentiation of Uterine Leiomyosarcoma from Atypical Leiomyoma: Diagnostic Accuracy of Qualitative MR Imaging Features and Feasibility of Texture Analysis ». European Radiology, vol. 27, no 7, juillet 2017, p. 2903‑15. DOI.org (Crossref), doi:10.1007/s00330-016-4623-9.
  3. Abdel Wahab Cendos et coll. « Diagnostic Algorithm to Differentiate Benign Atypical Leiomyomas from Malignant Uterine Sarcomas with Diffusion-Weighted MRI ». Radiology, vol. 297, no 2, novembre 2020, p. 361‑71. DOI.org (Crossref), doi:10.1148/radiol.2020191658.