L’IRM est un sujet de débat pour les essais thérapeutiques. Le scanner lui est largement préféré à cause du manque de standardisation, de critères de qualité et de langage commun. C’est du moins le constat dressé par le radiologue Yves Menu, lors des Journées françaises de radiologie, en octobre 2014. Il intervenait pendant une session intitulée « Comment bien faire une IRM de l’abdomen et du pelvis ». « Lorsqu’on me demande d’expertiser un dossier, je frémis quand je vois des IRM car je...